Touchant près de 6 millions de personnes en France, la perte auditive, aussi appelée surdité ou déficience auditive, est une baisse de la capacité à percevoir les sons. Qu’elle soit légère, moyenne ou sévère, elle peut être gênante, voire handicapante dans la vie de tous les jours. D’où la nécessité d’une prise en charge sérieuse, et d’une prévention efficace pour réduire les risques.

Prévention de la perte auditive : faites le test !

La meilleure façon de lutter contre la perte auditive reste la prévention : l’appareillage précoce permet aussi de ralentir la baisse de l’audition liée à l’âge.

Le principal examen permettant de mesurer l’audition est l’audiogramme, mais d’autres tests peuvent venir le compléter comme l’audiométrie vocale, les otoémissions acoustiques, la tympanométrie, etc. Ce bilan auditif est effectué par un audioprothésiste, par exemple il est possible de faire son bilan auditif chez VivaSon. Un spécialiste de l’audition diplômé vous y accueille sur rendez-vous pour un examen tonal et vocal.

Une fois installée, la perte auditive évolue et peut avoir des répercussions graves sur le quotidien. Pour éviter d’en arriver là, un bilan auditif peut être prescrit. Il s’agit d’un ensemble de tests permettant d’évaluer les capacités auditives d’une personne, qui déterminera précisément quel type de son est le plus impacté : les sons aigus, les sons graves, les sons se trouvant devant le patient, sur les côtés ou derrière, etc.

Le port de protections auditives

Quand on est amené à s’exposer en permanence à des niveaux sonores élevés, que ce soit dans le cadre du travail ou dans l’environnement dans lequel on vit, il faut penser à porter des protections auditives adaptées, telles que le casque antibruit ou les bouchons. Ils réduiront l’impact des sons violents et le risque de traumatisme auditif.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

La meilleure façon de protéger les oreilles et d’éviter la perte auditive précoce est de prendre des précautions suffisamment tôt dans sa vie. Même jeune, évitez de fréquenter ou de rester trop longtemps dans un endroit où le niveau sonore est très intense. Lorsque vous écoutez de la musique avec un casque, réduisez le volume. Éloignez-vous des colonnes acoustiques lors des spectacles, ou portez des bouchons voire un casque réducteur de sons. Après un concert par exemple, laissez vos oreilles se reposer et évitez d’être exposé au son trop longtemps, comme par exemple vous endormir avec de la musique dans les oreilles ou une playlist d’épisodes de série.

Perte auditive ou surdité : causes et conséquences

La baisse de l’audition peut survenir brutalement ou progressivement. Dans 90% des cas, elle est liée au vieillissement, mais d’autres facteurs peuvent aussi être en cause tels qu’une malformation congénitale de l’oreille, un blocage mécanique, les traumatismes sonores dus à une exposition à un niveau de sons très élevé ou une maladie comme l’otospongiose, la méningite ou les otites à répétition.

Non traitée, la perte auditive peut avoir des conséquences réelles et sérieuses sur la santé. Au-delà de la surdité elle-même, les conséquences d’une surdité sont surtout d’ordre physique, psychologique et social.

  • Les efforts déployés pour entendre et comprendre en permanence ce que dit l’autre peuvent causer de la fatigue, du stress et des maux de tête.
  • La perte auditive peut accentuer le déclin cognitif et favoriser la dépression. Elle peut aussi entraîner une perte de confiance en soi et une baisse de la concentration.
  • Enfin, la surdité conduit progressivement à des problèmes de communication et à l’isolement. Il se peut même qu’elle ait des impacts sur le travail, car le risque d’avoir moins d’opportunités professionnelles est plus élevé chez les personnes souffrant d’une baisse de l’audition.