Contrairement aux idées reçues, l’organisation de ses propres obsèques n’a rien de triste. Au contraire, c’est un moyen de s’assurer que tout se déroule selon ses volontés et ses envies. Vous devez simplement spécifier par écrit vos dernières volontés afin que les membres de votre famille puissent en tenir compte au moment voulu. Afin de mieux vous éclairer, vous avez notamment trois axes de réflexion pour organiser vos propres obsèques : l’organisation matérielle, l’organisation financière et l’organisation du déroulement.

À propos de l’organisation de ses propres obsèques

Pourquoi organiser ses propres obsèques ?

Certaines personnes ont des frissons, rien qu’en envisageant leur propre mort. Et pourtant, il est possible de l’envisager de la meilleure des manières en entamant les préparatifs. En d’autres termes, il est possible d’organiser ses propres obsèques de nos jours. Et l’idée ne vient pas d’une émotion négative comme l’envie d’en finir avec sa propre vie. Au contraire, organiser ses propres obsèques et faire en sorte que l’événement soit mémorable est une façon positive de voir les choses. En plus, l’organiser vous-même, c’est aussi faire en sorte que tout se déroule selon vos propres envies. N’oubliez pas que vous n’aurez plus la possibilité de rectifier le tir quand ce seront les membres de votre famille qui vont prendre en charge les organisations.

En quoi consiste l’organisation de ses propres obsèques ?

Organiser ses propres obsèques peut avoir plusieurs significations. Vous pourrez seulement indiquer une liste de souhaits et le transmettre à vos proches pour qu’ils le réalisent. Vous pouvez aussi commencer les préparatifs et commander certaines choses comme le cercueil par exemple. Vous pouvez par exemple éditer les annonces et les remerciements de décès à l’avance chez des prestataires en ligne comme https://remerciementdeces.fr et les mettre de côté en attendant le jour J. De cette manière, vous vous assurez de n’oublier personne. Enfin, vous pourrez aussi vous occuper de tout, jusqu’au paiement de vos obsèques. Nous allons justement aborder de cet aspect financier un peu plus loin.

Le premier réflexe : comment le dire à vos proches ?

Mettre tout sur écrit, c’est la meilleure façon d’exprimer ses dernières volontés. Vous devez vous arranger ensuite pour que la lettre en question parvienne dans les mains de celui qui sera aux commandes des préparatifs. Vous pouvez par exemple la confier à votre conjoint, à l’un de vos enfants ou la déposer chez le notaire avec votre testament. Dans tous les cas, n’oubliez pas que tout n’aura servi à rien si cette lettre n’est pas lue dans les heures qui suivent votre décès.

Que faut-il organiser exactement ?

Une organisation matérielle

Certaines personnes commandent leur cercueil à l’avance. De cette manière, elles peuvent choisir le type de bois, le style, les motifs, etc. De la même manière, il est possible de commander la vase qui va contenir ses cendres et choisir par la même occasion le style, le matériau, la taille, etc. Outre le cercueil et la vase, il est aussi possible de précommander sa pierre tombale, sa plaque mortuaire ou les décorations qui seront exposées au funérarium. Et comme nous l’avons déjà évoqué plus haut, il est aussi possible de commander à l’avance les annonces de décès ou les remerciements. Sur l’organisation matérielle, vous êtes libre de ne pas penser à tout. Vos proches s’occuperont forcément du reste.

Une organisation financière

La loi française stipule qu’au moment de votre mort, les dépenses liées à vos obsèques peuvent être retirées de votre compte personnel. Cependant, une limite de 3 050 € doit être observée. Si vos proches dépensent plus, ils doivent les payer de leurs poches. D’un autre côté, les agences funéraires ne sont pas autorisées à garder votre argent si vous n’êtes pas encore décédé. En d’autres termes, on ne peut donc payer d’avance ses propres funérailles. L’autre façon de contourner ce problème est de souscrire une assurance obsèques. Avec ce genre d’assurance, la limite de dépenses peut aller jusqu’à 152 000 €. Le montant déboursé pour vos obsèques doit seulement être spécifié dans votre contrat d’assurance.

Une organisation du programme

Il est tout à fait possible de planifier le programme complet, à partir du moment où vous allez rendre votre dernier souffle jusqu’à vos obsèques proprement dites. Votre corps va-t-il être enterré ou incinéré ? Sera-t-il entreposé dans une chambre funéraire ou une chambre mortuaire ? Dans quel cimetière reposerez-vous ? Où vos cendres seront-elles éparpillées ? Quel type de cérémonie religieuse ? Etc. En réalité, tout le monde devrait avoir précisé les réponses à ce genre de question avant sa mort. Seulement, au lieu de n’en parler que lors de certaines occasions avec les membres de la famille, il serait mieux de tout conserver par écrit.