Avec une douleur au talon, plusieurs conséquences sont possibles : difficulté à marcher normalement et/ou difficulté à marcher avec une chaussure.

Heureusement, pour en venir à bout, il existe des solutions simples, efficaces, mais surtout : naturelles.

Dans cet article, nous vous présentons quelques une de ces solutions miracles naturelles.

 

Remède naturel pour douleur au talon

 

Le remède à la pomme de terre

Il faut juste une pomme de terre. Celle-ci doit être râpée (nul besoin de la peler avant de la râper) puis déposée dans un pansement.

Ensuite, le pansement doit être posé sur le talon douloureux. Il faut s’assurer que le pansement tienne bien pendant des heures.

Pour cela, on peut utiliser un sac modèle refermable dont le rôle va être de bien envelopper le pansement.

 

Le remède à l’huile de girofle et à l’huile d’olive

Ici, la première étape du remède est de mélanger l’huile d’olive et l’huile de girofle.

Pour cela on utilisera deux grandes cuillerées d’huile d’olive et une seule contenant de l’huile de girofle.

Dès que les huiles ont été mélangées, le résultat doit être chauffé et servir à masser le talon endolori.

Pour que ce massage puisse faire effet rapidement, il faudra l’effectuer au moins deux fois en l’espace de 24 heures.

 

Les autres remèdes naturels

D’autres remèdes naturels peuvent être utilisés pour soigner un talon douloureux :

  • Un sac de glace peut être employé. Souvent utilisé par les sportifs, le sac de glace est efficace pour réduire les sensations de douleur.
  • Le bain de sel. Ce remède naturel a l’avantage de réduire les inflammations et d’améliorer la circulation du sang. Il vous faut trois verres d’eau (chaude de préférence) et une demi-tasse de sel. Le sel doit être mélangé à l’eau chaude. Ensuite, il faut reverser le mélange obtenu dans un bol dans lequel il faudra tremper le pied et le talon douloureux. Le temps de trempette sera d’au moins 20 minutes. L’opération doit être effectuée deux fois dans une journée.
  • Les exercices de renforcement musculaire utilisant une balle. Celle-ci doit être petite et placée sous le pied. Puis, il faudra faire comme si on écrasait la balle avec son pied, mais sans forcer.