On ne part pas sur les chemins sans avoir passé en revue son matériel ! Le VTT doit être préparé avant toute sortie pour éviter les déconvenues une fois que vous serez sur les sentiers. Nous vous donnons tous les conseils indispensables pour que votre VTT soit paré pour chacune de vos sessions.

Vérifiez l’état du matériel

Il y a souvent deux sortes de VTTistes : celui qui prend soin de son vélo et qui le nettoie pour qu’il brille comme s’il sortait du magasin, et celui qui reprend le vélo tel qu’il l’a laissé après sa dernière sortie. Pour bien faire, il faudrait vous situer entre ces deux extrêmes.

Il est tout d’abord indispensable de faire une révision annuelle de votre vélo. Chaque année, il faut soit le confier à un professionnel, soit faire une inspection complète du VTT vous-même si vous avez les connaissances indispensables. C’est aussi valable pour le gravel par exemple, qui nécessitera des soins et une révision pour s’assurer qu’il est toujours opérationnel (si vous ne le connaissez pas ce type de VTT, ce qui caractérise un vélo gravel est qu’il est aussi pratique pour évoluer sur route que sur des chemins gravillonneux, d’où son nom). Entre chaque révision de votre vélo, il est aussi nécessaire de faire une inspection régulièrement pour détecter une défaillance et bien entretenir le matériel afin d’en garantir la durabilité.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest

Dans quel état général est le vélo ?

Notre premier conseil est de prendre le temps de faire un nettoyage, même succinct, de votre monture après chacune de vos sorties. Bien sûr, c’est important pour lui conférer une allure impeccable, mais cela vous permet aussi de mieux regarder votre VTT sous toutes les coutures. Les vélos sont faits pour se faire plaisir, alors essayez de limiter l’investissement en prenant soin de votre équipement.

Pour vérifier l’état du vélo, inspectez :

  • le cadre et la jante pour vérifier qu’ils n’ont pas subi d’impacts ou qu’ils ne sont pas fendus
  • les câbles, afin de voir s’ils sont bien connectés et s’ils n’ont pas été rompus
  • les pneus pour vous assurer qu’ils ne sont pas trop usés, percés ou qu’ils sont bien gonflés
  • la chaîne afin de détecter un maillon abîmé ou déformé
  • le pédalier pour être certain que les dents ne sont pas anormalement abîmées
  • la patte de dérailleur, qui ne doit pas être tordue
  • la visserie qui ne doit pas être corrodée, et serrée de manière pas trop intensive afin de ne pas altérer sa qualité.

Vous n’avez sûrement pas le temps de consacrer une heure à chaque sortie pour vérifier l’état du vélo, mais cela peut être fait rapidement si vous le faites souvent. Demandez-vous tout de même si l’état du gravel vous semble normal ou s’il y a un élément qui dysfonctionne. Assurez-vous que les roues, la fourche, le cintre et les freins sont en bon état.

Quel est l’état de la transmission du VTT ?

C’est une question importante surtout avec les VTT et les vélos gravel, car l’état de la chaîne va fortement impacter votre façon d’utiliser le vélo. Il faut vous assurer qu’elle est toujours en état pour supporter la prochaine sortie ou s’il est temps de la changer. Pour constater le niveau d’usure, positionnez-vous sur le grand pignon et le grand plateau.

Observez la chaîne. Si elle a tendance à être fortement distendue, c’est que vous devez la changer. Si elle est encore correcte, il faut également penser à la lubrifier. Ne forcez pas sur l’huile, car elle risque de s’encrasser, et si vous n’en avez pas mis assez, vous allez observer un frottement. Adaptez la lubrification aux conditions météorologiques et d’utilisation : en cas de pluie, sélectionnez une huile qui aura une consistance plus épaisse.

Faites ensuite un tour rapide avec votre VTT en changeant les vitesses. Si vous entendez des craquements, il est sans doute temps de faire changer la cassette ou la chaîne, voire les deux en même temps.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
Juste une question de bon sens !

Prendre le temps de préparer son vélo est surtout l’assurance de ne pas tomber en rade en plein milieu d’une forêt ou dans la montagne. C’est une sécurité importante pour vous, car il ne s’agit pas seulement de l’état du vélo. Un VTT mal entretenu va vous poser beaucoup de problèmes et risque de vous planter au plus mauvais moment !

Assurez-vous donc que votre sécurité est garantie avec un VTT en bon état :

  • Les freins : ils doivent répondre rapidement, mais sans être violents. Faites quelques tests avant de partir pour vous assurer qu’ils sont bien réglés. Vérifiez aussi le niveau d’usure de chaque patin et le câblage.
  • Les roues : elles doivent être centrées correctement dans la fourche et les bases. Lorsque vous freinez, la roue doit se bloquer rapidement. Vérifiez aussi que vos pneus sont gonflés et qu’ils sont bien fermés par des valves en bon état. Les roues doivent comporter le bon nombre de rayons et ces derniers doivent être bien fixés.
  • Les accessoires : pour vos sorties, prévoyez un porte-bidon ou un sac à poche à eau. Il faut aussi avoir une petite pompe à main pour regonfler si nécessaire. Si votre pédalier est automatique, assurez-vous qu’il est chargé correctement. De même s’il s’agit d’un VTT électrique, ne partez pas avec une batterie à moitié chargée. Tous les accessoires que vous allez emporter doivent être correctement fixés.
  • La pochette d’outillage : soyez prévoyant et munissez-vous d’une petite trousse ou pochette à fixer sur votre vélo. Dedans, vous y placerez l’outillage indispensable (chambre à air, démonte-pneu, un jeu de clés Allen, une bombe anti-crevaison, un carré de chiffon, des rustines. Si vous n’avez pas envie de mettre de sacoche sur votre vélo, il est aussi possible d’ajouter un deuxième porte-bidon et de glisser votre outillage dans un bidon vide qui ne servira qu’à cela.

Cela vous paraît contraignant ? Mais vous allez vous rendre compte que si votre vélo est entretenu de manière régulière, vous allez en faire le tour avant le départ en quelques secondes et vous aurez encore plus de plaisir à rouler sans vous inquiéter de l’état de votre VTT !