La rhinoplastie est une opération chirurgicale destinée à apporter des modifications à la structure externe du nez. Réalisée à des fins esthétiques, cette opération requiert un temps considérable de récupération. En effet, le processus de cicatrisation après cette chirurgie plastique mérite d’être traité avec délicatesse. Découvrez ici l’essentiel des informations à connaître sur les cicatrices après une rhinoplastie.

Comment apparaissent les cicatrices après une rhinoplastie ?

Après une chirurgie plastique du nez, les cicatrices peuvent apparaître de différentes manières. Leur apparition dépend de la technique utilisée par le chirurgien. En rhinoplastie, il existe deux méthodes que sont la voie fermée et la voie ouverte. Dans le premier cas, la peau du nez est détachée des structures cartilagineuses et osseuses. Cependant, elle n’est pas entièrement soulevée. Attachée au niveau de la columelle, la rhinoplastie fermée donne naissance à une cicatrice au niveau des muqueuses du nez. La cicatrice reste donc invisible, car elle est à l’intérieur du nez.

Quant à la rhinoplastie ouverte, elle nécessite le soulèvement de la peau du nez afin de permettre une vision claire et directe des structures cartilagineuse et osseuse. Il résulte de cette action une cicatrice de 03 mm au niveau de la columelle. Vous pouvez trouver plus d’info sur rhinoplastie-ultrasonique.net avant de choisir entre les deux techniques de rhinoplastie. Enfin, le nombre de cicatrices après cette opération peut varier en fonction des modifications que vous désirez apporter à votre nez.

Quelles sont les différentes phases de cicatrisation ?

À la fin d’une rhinoplastie, le patient doit passer par toutes les phases de cicatrisation afin de retrouver un nez plus lisse. Généralement, une cicatrisation varie en fonction de la plaie et de l’état de santé du patient. Ainsi, la durée de cicatrisation diffère d’un patient à un autre. Cependant, une cicatrisation complète répond à trois (3) phases distinctes.

Dans un premier temps, vous devez passer par la phase de détersion. Un mécanisme cellulaire se met donc en marche dès que l’opération proprement dite débute. Un processus de nettoyage commence alors afin de débarrasser la plaie des tissus abîmés ou dévitalisés. Vient ensuite la phase de bourgeonnement. Au cours de cette phase, la plaie occasionnée par l’opération prend une apparence plus granuleuse.

C’est la phase où de nouveaux vaisseaux sanguins remplacent ceux qui ont été détruits. La cicatrisation se termine par la phase d’épidermisation. Elle permet la formation d’une nouvelle peau rosée qui recouvre intégralement la cicatrice occasionnée par la rhinoplastie. Enfin, les cellules responsables de la coloration rendront à la nouvelle peau la couleur adéquate.

Quelles sont les précautions à prendre pour une meilleure cicatrisation ?

Après une rhinoplastie, il est indispensable d’adopter de nouvelles habitudes pour favoriser une meilleure cicatrisation. D’abord, vous devez apprendre à respirer régulièrement par la bouche après cette opération. Ainsi, vous devez vous hydrater régulièrement afin d’éviter une gorge sèche. En respirant par le nez, vous prolongez la durée de cicatrisation de la blessure. Si vous avez l’habitude de fumer du tabac, vous devriez vous en abstenir au cours de cette période.

Ensuite, vous devez éviter l’exposition au soleil pendant une durée minimale de deux (2) mois. En dehors de ces précautions, vous devez faire le lavage du nez plusieurs fois par jour en utilisant des sprays nasaux. Au moment de dormir, vous devrez utiliser deux oreillers. Cette astuce vous permettra d’avoir la tête surélevée et améliorera votre respiration. Par ailleurs, vous devez éviter pendant trois (3) mois la natation et la conduite. Enfin, vous devez consulter régulièrement votre chirurgien afin de vérifier l’évolution de la cicatrisation.

Voilà ! Vous connaissez désormais les informations essentielles relatives aux cicatrices après une rhinoplastie.